DECOUVREZ ET PARTAGEZ MON LIVRE EN LECTURE GRATUITE :

Les traumatismes




Paffff !! bimmm... Une chute, un coup ou un faux mouvement et c'est le drame ! Bref, ça fait mal !! On réagit tous de la même façon, on regarde tout de suite l'endroit concerné. Est-ce que ça gonfle ? C'est rouge ? C'est déformé ? Mince il y a un peu tout ça, alors je dois réagir tout de suite pour limiter la douleur.

Un traumatisme, ce terme qui est plus ou moins bien employé en fonction de la situation... Alors c'est quoi un traumatisme ? C'est le résultat d'un choc, d'un coup ou d'un faux mouvement pouvant toucher toutes les parties du corps. C'est une lésion des os (par exemple une fracture), des articulations (sous forme de luxation ou d'entorse), des organes ou de la peau sous sa forme la plus générale incluant les brûlures et les plaies (voir mes articles pour plus d'informations : les brûlures et les plaies).

On l'a tous vécu un jour, dès le traumatisme, une douleur plus ou moins vive survient. Elle peut être suivie par l'impossibilité ou la difficulté de bouger. Parfois, en plus de ça, un gonflement, ou carrément une déformation peut être visible au niveau de la zone atteinte.

En cas de choc à la tête, au thorax ou à l'abdomen, les organes situés en-dessous peuvent eux aussi être touchés et lésés. Ils peuvent donc amener en plus du traumatisme initial, une autre détresse qui peut être grave comme une perte de connaissance, des vomissements, une somnolence, des maux de tête, une certaine agitation, etc.

"Un traumatisme situé au niveau de la colonne vertébrale est toujours à prendre au sérieux. Une atteinte de la moelle épinière est possible, une douleur à la nuque ou plus généralement au dos doit alarmer."


Des complications peuvent apparaître entraînant lors de certaines atteintes traumatiques : une paralysie, des troubles de la conscience, une détresse respiratoire ou circulatoire. Vous l'avez compris, une détresse pouvant être vitale.

En tant que sauveteur, devant une personne qui vient de subir un traumatisme, vous ne devez pas la mobiliser sauf en cas de danger imminent menaçant la vie de la personne (effectuez dans ce cas un dégagement d'urgence).

Si à votre arrivée la personne est inconsciente, vous appliquez directement les gestes appropriés à cette détresse. Pour les connaître, rendez-vous sur mon article concernant la perte de connaissance.

En revanche, devant une personne consciente qui présente un traumatisme (main, bras, jambe, etc,), vous devez tout de suite conseiller à la personne de ne pas mobiliser le membre atteint. Ensuite, vous alertez les services de secours et vous suivez leurs consignes (voir mon article sur l'alerte).

"Devant une personne qui se plaint de douleur au niveau de la nuque suite à un traumatisme, vous devez toujours suspecter une atteinte du rachis cervical (lésions possibles des premières vertèbres du cou). Il est ici primordial de ne pas déplacer la personne et surtout ne pas bouger la tête."


Dans ce cas, les secours doivent être alertés rapidement, ensuite, il va falloir stabiliser la tête de la personne en la maintenant avec vos mains si la situation le permet. Pour ce faire :
  • placez-vous dans une position stable au niveau de la tête de la personne, soit les deux genoux au sol, soit un genou au sol et l'autre relevé (trépied),
  • positionnez vos mains de chaque côté de la tête pour la maintenir dans la position où elle se trouve, ne ramenez pas sa tête dans l'axe du corps si elle ne l'est pas, maintenez-la dans la position où vous l'avez trouvée,
  • gardez cette posture pour stabiliser la tête de la personne jusqu'à l'arrivée des secours. Pour limiter la fatigue de cette position, vous pouvez prendre appui avec les coudes sur le sol ou sur vos genoux.

Si la situation ne permet pas que ce soit vous qui entrepreniez le maintien de la tête, demandez simplement à la personne de la garder immobile dans la position où elle se trouve jusqu'à l'arrivée des secours.

Si une personne présente une fracture avec une déformation (le membre paraît déplacé), ne pas le réaligner ! Demandez à la personne de ne surtout pas bouger et attendre les secours.

"Il faut systématiquement protéger la personne de la chaleur, du froid et des intempéries, la rassurer et la surveiller en continu."

Oui, voilà encore pas mal d'informations à avoir en tête pour agir en sécurité tout en protégeant la personne.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Retrouvez ci-dessous l'ensemble de mes articles publiés :