DECOUVREZ ET PARTAGEZ MON LIVRE EN LECTURE GRATUITE :

Les brûlures

 
Aïe… La grille du four…. Ouïe… le fer à repasser et j’en passe ! Vous vous reconnaissez ? Bien évidemment que oui, nous nous sommes tous, un jour, brûlé. Alors j’entends ici, une brûlure que l'on peut gérer à la maison sans passer par la case hôpital. En revanche, certaines brûlures appelées brûlures graves nécessitent la venue des secours d’urgence pour être transporté vers un centre hospitalier.

Qu’est-ce qu’une brûlure ? Il s’agit d’une lésion de la peau, des muqueuses (œil, oreille,….), des voies aériennes ou digestives. Celle-ci peut être provoquée par la chaleur, l’électricité, le frottement d’une même zone pendant un temps donné, des substances chimiques ou des radiations. En fonction de sa localisation, de son étendu et de son état, la brûlure peut amener à une défaillance du système circulatoire ou respiratoire. Une très forte douleur peut apparaître et une infection peut survenir tout comme des séquelles fonctionnelles ou esthétiques pouvant être irréversibles.

Votre but, lors d’une brûlure, est de savoir identifier celle-ci par sa nature et sa gravité pour avoir tout de suite le bon réflexe :
  • Une brûlure simple est finalement une rougeur de la peau pour un adulte ou la présence d’une cloque qui a une surface inférieure à la moitié de la paume d’une main de la personne brûlée.
  • Une brûlure grave est, quant à elle, une brûlure formant une ou plusieurs cloques dont la surface totale est supérieure à la moitié de la paume d’une main de la personne brûlée. Une brûlure est considérée comme grave également si la destruction est profonde, on distingue alors des traces blanchâtres et/ou noirâtres. La personne malgré cela, n’a parfois aucune douleur. Dans ce cas, ses terminaisons nerveuses sont détruites et le cerveau ne perçoit donc pas ce qui arrive. Toute brûlure sur le visage, le cou, les mains, les articulations et autour des orifices naturels est considérée comme grave. Tout comme une rougeur étendue de la peau pour un enfant, exemple flagrant du coup de soleil généralisé. On finit par toute brûlure qui a pour origine l’électricité, la brûlure chimique ou radiologique. 

"Le bon réflexe à avoir tout de suite sur une brûlure venant de se produire est le refroidissement en faisant ruisseler l’eau du robinet (pas froide mais tempérée) au-dessus de celle-ci."


En effet, ce refroidissement va agir en limitant l’extension de la lésion et de la douleur perçue. Il ne faut surtout pas que l’eau ne vienne « frapper » la lésion ce qui ferait plus de dégâts et augmenterait la douleur plutôt que de la soulager. A savoir, passer un délai de 30 minutes après une brûlure sans avoir agi, il devient inutile de faire cette démarche.

Si des vêtements étaient portés au niveau de la lésion créée par la brûlure, retirez-les uniquement s’ils ne collent pas à la peau. Dans le cas contraire, laissez-les en place.

C’est après ces premiers gestes que vous allez pouvoir évaluer la gravité de la brûlure. Sur une brûlure simple, vous allez tout simplement continuer à refroidir la lésion jusqu’à ce que la douleur cesse. C’est bien pour cela qu’il est important que l’eau ne soit pas trop froide ou trop chaude pour être bénéfique.

En présence de cloque, vous ne devez pas la percer, malgré ce qu’on peut parfois penser. La lésion créée sous cette enveloppe est « protégée » de l’extérieur et reste étanche. Vous avez un liquide naturel appelé lymphe qui vient protéger la lésion à l'intérieur. Cette cloque, elle, vient limiter le risque d’infection.

Quand la douleur cesse, il suffit de venir appliquer ensuite un pansement en prenant soin de ne pas coller l’adhésif sur une partie de la cloque. Vous n’avez pas à appliquer de produit quelconque avant de mettre un pansement. En revanche, il peut être bon de demander un avis médical afin de vérifier la validité du vaccin antitétanique. Ce vaccin est le seul moyen d’être protégé contre le tétanos. Cette maladie qui se manifeste par des contractures généralisées entraîne une véritable tétanisation de l'ensemble des muscles du corps. Il s'agit d'une affection grave, souvent mortelle. Ce vaccin permet également d’être immunisé car il n’existe pas d’immunité naturelle contre le tétanos et il est d’une efficacité quasiment parfaite.

"Consulter obligatoirement un professionnel de santé s’il s’agit d’un enfant ou d’un nourrisson même pour une brûlure simple. Également si vous souffrez de fièvre, si la zone de la lésion s’agrandit ou si celle-ci est très chaude, gonflée, rouge ou douloureuse."


Passons maintenant à la brûlure grave. Comme nous l’avons vu dans la définition, celle-ci peut rapidement conduire à de graves conséquences. Pour cela, sans attendre, vous devez appeler les secours dès que vous avez débuté le refroidissement par le ruissellement au-dessus de la lésion (pour un rappel sur les numéros d'urgence, c'est pas ici). Les secours vont ensuite vous indiquer s’il faut continuer ce refroidissement ou vont vous conseiller autre chose en fonction de l’état de la lésion et de la personne. Une position adaptée va vous être demandée après ce refroidissement : Soit complètement allongée sur un lit, un canapé ou à défaut le sol (à prendre en dernier recours pour éviter tout risque d’hypothermie par un sol froid), soit assise s’il y a la présence d’une gêne respiratoire. A l’inverse d’une brûlure simple, vous allez au mieux laisser la partie lésée visible sans mettre de pansement par-dessus. La personne a besoin d’être surveillée jusqu’à l’arrivée des secours sur place, ne la laissez jamais sans être à ses côtés.

Je vous parlais tout à l’heure de la brûlure avec un produit chimique. On entend par ce terme tout produit que ce soit un détergent, de l’acide, etc. Dans ce cas précis, les secours doivent également être alertés précocement. Le rinçage sera également réalisé sans délai et abondamment à l’eau du robinet tempérée tout en suivant les conseils donnés par les secours au téléphone. En cas de projection de liquide chimique sur l’ensemble du corps, si c’est possible, retirez les vêtements imbibés tout en vous protégeant (port de gants, blouse, lunettes de protection,…) pour éviter à votre tour d’être brûlé.

"Si une personne a ingéré un produit chimique, surtout, ne pas la faire vomir. Vous risqueriez de la léser encore plus étant donné que le produit a brûlé une première fois, il brûlera une seconde fois en sortant ! Ne donnez jamais à boire (et peu importe la boisson). Conservez l’étiquette s’il y en a une pour la donner aux secours et une fois les gestes pratiqués, lavez-vous correctement les mains."


Pour une brûlure au niveau de l’œil par un produit chimique, lavez abondamment l’œil lésé tout en veillant à ne pas faire couler l’eau de rinçage dans l’autre œil sain.

Nous arrivons à la brûlure électrique. Avant de toucher la personne qui s'est brûlée, vous devez vous protéger en éliminant tout risque pour vous. J’entends ici de couper l’alimentation électrique (sur un tableau ou agir sur une prise de courant). Une fois que tout autre danger est écarté, éloignez-vous de la zone où a eu lieu l'incident avec la personne brûlée et arrosez abondamment la lésion directement à l’eau courante et tempérée. Les secours doivent être alertés rapidement.

Enfin, pour toute brûlure interne suite à une inhalation de fumées ou de vapeurs très chaudes, installer la personne en position assise pour pallier la gêne respiratoire qui risque de s’installer. Les secours vous donneront les conseils appropriés à la situation en attendant leur arrivée sur place.

Quoi qu'il en soit, en cas de doute devant une brûlure, appelez les secours et ils vous conseilleront.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Retrouvez ci-dessous l'ensemble de mes articles publiés :